DONGFENG PREMIER NEWPORT !

DONGFENG PREMIER NEWPORT !

Dongfeng_premier_newport

Le voilier sino-franais Dongfeng, bord duquel est embarqu Eric Peron, a réalisé son rêve américain cette nuit en arrivant en vainqueur à Newport (USA) à 22h03 heure locale, soit 4h03 du matin (heure française) ! L’équipage peut enfin décompresser après un mano à mano d’anthologie avec Abu Ocean Racing qui arrivera seulement 3 minutes plus tard !

L’étape 6 de la Volvo Ocean Race d’Itajai, Brésil, vers Newport n’a pourtant pas été simple. Le déssalinisateur, produisant l’eau douce du bord, casse après 24 heures de course et menace ainsi tous les espoirs de l’équipe déjà malmenée par une étape 5 avortée trop tôt (mât cassé avant le Cap Horn). Mais c’était sans compter sur Mr Fixit (Kevin Escoffier) qui parvient à le réparer 36 heures plus tard.

De quoi revenir pleinement dans la course et grappiller les milles jusqu’à disputer les commandes de la flotte avec Team Brunel et Abu Dhabi Ocean Racing dès le 7ème jour !
Sam Greenfield – reporter du bord : « Je n’ai jamais vu le gang des Dongfeng boys aussi intensément concentré. Quand nous avons gagné l’étape 3 à Sanya (Chine), notre avance était confortable. Cette fois, Abu Dhabi était juste au-dessus de notre épaule à souffler dans notre cou ! »

Il est clair que les deux équipes ont donné tout ce qu’elles avaient dans le ventre jusqu’à la dernière minute, la dernière seconde. Restent trois étapes courtes effectuer avec un Abu Dhabi Ocean Racing solidement installé en tête du classement général avec 11 points (17 pour Dongfeng Race Team, deuxième). Mais il en faut plus pour décourager Kevin Escoffier : « On ne va pas y aller de main morte, c’était la première étape pour revenir dans la course après les 8 points que nous avons pris avec notre mât cassé sur le Leg 5. Nous avons encore trois étapes pour revenir sur Abu Dhabi et nous espérons qu’ils vont faire une erreur. Certes, ils n’en ont pas fait beaucoup jusque là, mais statistiquement ils peuvent. Ce n’est pas fini ».

INTERVIEW DE CHARLES CAUDRELIER (Source : Volvo Ocean Race)

Dès leur arrivée Newport, le skipper du VO65 Dongfeng a dédié cette victoire l’équipe à terre de Dongfeng Race Team.
Au sujet du travail dquipe qui a mené à cette victoire :
« Je suis très fier de l’équipe. Cette étape a démarré à Ushuaia pour nous. L’équipe à terre a fait un travail fantastique et je veux lui dédier cette victoire » 
Au sujet de la bataille intense en tête de flotte :
« Cette étape a été très dure. Régulièrement, selon les nuages, on a vu les adversaires revenir. Abu Dhabi Ocean Racing a très bien navigué. Il y a une ou deux nuits, nous avons fait une erreur qui nous a coûté cher. Les autres nont pas cessé de revenir. C’était une superbe bataille. Tout le monde a fait un boulot important. Nous prouvons que nous sommes de plus en plus forts. Nous sommes devenus une grande quipe.
Sur cette étape, il y a eu des choix tactiques à réaliser tous les jours. Nous avons une bonne vitesse et cela nous a beaucoup aidé car ce n’était pas facile de prendre les bonnes décisions tous les jours. »
Au sujet du déssalinisateur :
« C’était dur car sans déssalinisateur, tu ne peux pas continuer. C’était terrible cette histoire après le démâtage. Nous avons perdu beaucoup de temps la premire nuit à cause de ce problème. Le dessalinisateur manuel commenait aussi à dysfonctionner. On n’a pas bu beaucoup à ce moment là. Tout le monde commençait à être fatigué. Nous avons perdu beaucoup d’énergie dans les deux premiers jours. C’est sûr, ça aurait pu être la fin pour nous. »

Les premiers mots d’Eric Peron bientôt !


REPRES
Leg 6 Itajai Newport, Etats-Unis : 5811 milles (9352 km)
Position : 1ère place
Heure d’arrivée : 2:03:00 UTC (04h03 heure française), 3 minutes et 25 secs d’avance sur Abu Dhabi Ocean Racing
Dure de l’étape : 17d 03m 00s de 09h
Classement après l’étape 6 : 2e place (17 points), derrèire Abu Dhabi Ocean Racing (11 points)
Record de milles parcourus en 24 heures : Dongfeng, 484.3 milles (779,4 km)


VIDEO
Les Etats-Unis vus par Eric Peron. « So cliché ! »

eric_peron_etats_unis_cliche